Le titre « Mimi miaw » de Roody Roodboy est une injure sexiste

PARTAGER SUR:

Le titre « Mimi miaw » de Roody Roodboy, paré d’un clip dévoilé le 20 octobre 2020, est bien accueilli par la gent masculine pour son humour sexiste sans que les féministes ne s’en offusquent. Alors que c’est une forme de sexisme dans le langage qui se traduit principalement par l’expression de préjugés véhiculant un dénigrement de la femme pour sa pointe de malice, son pouvoir de séduction, sa manipulation et son obsession pour l’argent. La chanson propose une analyse comparative concernant l’association chat et femme. Mais, le chat quémande et vole de la nourriture. La femme ne peut pas être une voleuse si elle demande puis reçoit. Non Roody Roodboy, une femme qui reçoit des biens matériels en cadeau n’est pas une voleuse. C’est une gold digger.

« Mimi miaw » est l’imitation en créole du miaulement du chat. Chez nous à Haïti, comme chacun le sait, on utilise souvent le mot « mimi miaw » pour traiter quelqu’un de voleur par référence au minou qui vole de la nourriture. Dans « Mimi Miaw », la femme est comparée à un « chat charpadeur » qui a une fâcheuse tendance pour le vol. Mais contrairement à la femme, c’est l’instinct qui pousse le chat à voler. Donc il n’y a pas vraiment de solutions pour changer cet atavisme très ancré dans ses gènes. Le chat est non seulement gourmand, mais qui plus est, très agile.

Tout personne qui s’intéresse aux chats sait que ce sont des animaux vifs, curieux qui aiment explorer tous les recoins de leur territoire et qui sont également d’excellents chasseurs. Ce qu’ils savent potentiellement moins, a fortiori s’ils n’en ont jamais eu, c’est qu’ils peuvent être aussi de redoutables voleurs. Qui possède un chat et ne l’a pas déjà surpris un jour en train de chaparder dans une assiette sur sa table à manger?

On appelle ça mépris par association aux animaux, le fait que Roody Roodboy compare la femme avec le chat qui emploie mille ruses et tours de contorsion pour parvenir à ses fins.

Qui demande reçoit / Demandez et il vous sera donné !

Si une femme communique à son partenaire ce qu’elle désire et que l’homme pourvoit à ses besoins, est ce que cela fait d’elle une voleuse ? Selon moi, au lieu de la traiter de voleuse, il faut se demander si l’homme est un serial lover?

Roody Roodboy lui achète tout ce qu’elle désire en pensant l’attirer plus tard dans son lit. Que nenni ! Depuis, elle le fait galérer. Roody Roodboy sort avec une « gold digger » qui refuse de coucher. Il faut se demander ce qui explique sa réticence à coucher avec son mec. Soit elle lui reproche probablement de manquer de maturité, de virilité soit l’homme peut avoir des problèmes d’inner game. C’est à lui de se prendre en main et de bosser sur sa personnalité. Dans ce cas là, Roody Roodboy aurait dû intituler sa chanson « Ou pran m pou mawozo » parce qu’il se comporte comme un vrai AFC (Average Frustrated Chump » ou « Mec Frustré de Base »).

Miché de Payen


PARTAGER SUR: