Avec « Savalou », Zafèm fait son arrivée en grande pompe

PARTAGER SUR:

L’annonce, il y a quelques mois, avait défrayé la chronique et suscitait d’innombrables interogations chez les amants du compas. Celle du groupe Zafèm formé par deux virtuoses de la musique haïtienne s’agissant de Déner Céide et Réginald Cangé. Un duo inédit sur lequel il ne peut donc y avoir aucun doute et qui devrait sûrement renforcer la mouvance du Konpa. 

L’équipe de zafem a fait choix du 17 octobre 2019 dans la soirée, date marquant la commémoration des 213 ans de l’assassinat de l’empereur Jean Jacques Dessalines pour lâcher son premier clip intitulé ” Savalou”. La date et le contexte sont plutôt bien choisis pour sortir le premier single du groupe.

Le clip “savalou” est une description sonore et visuelle de l’état de déchéance d’haïti. Un titre bien orchestré qui décrit et dénonce la situation ignoble, les maux et les politicards véreux qui sclérosent le pays. Déner et Réginald unissent leurs voix pour dénoncer entre autres l’injustice, les inégalités sociales, la passivité de l’élite intellectuelle, l’inaction des politiques. Les deux chanteurs prêchent la fraternisation, la paix, l’union, la solidarité, le respect, le vivre-ensemble, la bonne conscience pour redorer le blason d’un pays qui ne fait que reculer. Les messages communiqués dans “Savalou” sont arrivés à point nommé dans une période de crise extrême et de dépravation totale du pays marquée notamment par la grogne populaire, le chômage, la corruption, l’instabilité politique etc. Ce clip intervient sur fond de crises et de tensions où la population haïtienne est vent debout contre l’actuel président, englué dans des affaires de corruption dont elle demande le départ . 

Le groupe zafem piloté par deux mastodontes de la musique haïtienne, a fait son arrivée en grande pompe en envoyant un message clair à tous les Haïtiens, les invitant à prendre en main leur situation et à oeuvrer pour la changer. Une nouvelle formation musicale à surveiller qui apportera bien sûr une plus-value à la musique de Nemours Jean Baptiste et qui risque d’effrayer ses congénères .

Tchekov Le Russe


PARTAGER SUR: