Avec Nickenson Dassy, Haiti montre ses muscles en Italie

PARTAGER SUR:

Nickenson Dassy a gagné, le 20 septembre dernier, la première place de Yamamoto Cup. Puis, a terminé au 3e rang de Yamamoto Pro Qualifier et enfin, il à été sacré vice-champion de Yamamoto Overall. Une compétition de bodybuilding de plusieurs catégories, déroulée en Italie, du 20 au 22 septembre 2019. Découvrez toutes les infos sur Nickenson Dassy né en Ayiti. Son physique, son poids, sa taille, sa musculature. Mais également le décryptage de sa nutrition et sa diet.

Né le 14 janvier 1985 à Pétion-Ville, Nickenson Dassy sévit dans l’univers du bodybuilding en dehors de son pays natal, àMilan,la deuxième plus grande ville d’Italie, et la plus développée économiquement. Nickenson a débuté la musculation dès son enfance et les compétitions de culturisme à 30 ans en Italie. Le bodybuilder est passé de 82 kilos à 30 ans, pour une taille de 174 cm, à 87 kilos à 34 ans. Un poids « hors saison » dans la catégorie « Classique Physique ». Les compétiteurs de cette catégorie portent des shorts courts (boxer) tout en se présentant sur scène en posing individuelle et en comparaisons. Ils seront jugés sur la base de leur symétrie, leur taille, leur état musculaire et leur présentation.  

Avant de sculpter son corps, Nickenson Dassy a joué au foot de 5 à 23 ans en Ayiti et était à deux doigts de signer au Violette Athletic Club au début des années 2000 avant d’être contraint de s’exiler en République Dominicaine à cause de la situation conjoncturelle morose de l’époque. Quelques mois plus tard, le culturiste a fait la rencontre de Ivana Bocchi, une italienne qui l’a obligé à s’installer en Italie où il a découvert une passion : la musculation. Ainsi, conseillé par ses amis, il s’est, à force de rigueur et de ténacité, forgé une masse musculaire conséquente, puis s’est essayé aux compétitions.

Nickenson est un battant, un sportif dans l’âme, et quand il se lance un défi, il va jusqu’au bout. « Quand j’ai un objectif, je me donne à 200%, je me mets en mode guerrier. » Il a participé à plusieurs compétitions de bodybuilding où il a fini 3 fois sur la première marche du podium. En septembre 2019, en Italie, Nickenson vient de s’imposer au championnat de Yamamoto Cup en 80 kg, après plusieurs mois de régime draconien et d’entraînements intensifs. 

Deux semaines avant une compétition, le sportif supprime au maximum les glucides de son alimentation, diminue les hydrates de carbone et augmente la charge ou les répétitions. Et lors de sa dernière séance d’entraînement, trois jours seulement avant de monter sur scène, l’athlète de 34 ans observe un régime diminué en protéines mais se recharge en glucides. Les glucides rapides aussi appelés hydrate de carbone sont utilisés pour recharger rapidement les stock de glycogène dans les muscles. 

Pour l’heure, le culturiste haïtien de Milan ne prépare cependant pas de compétition d’ici jusqu’à la fin de l’année 2019. Il s’agit maintenant d’attendre que la Fédération Internationale de Bodybuilding (IFBB), lui délivre la fameuse carte IFBB ELITE PRO pour devenir pro du bodybuilding. Le but grand rêve de Nickenson est de devenir le plus grand culturiste du monde, ce qui signifie qu’il doit remporter le titre de Mr. Olympia.  

Miché de Payen #GhettoSkills


PARTAGER SUR: