La 9e édition du Festival Bikini Ayiti Mizik Fest aura bel et bien lieu !

PARTAGER SUR:

La nouvelle devrait réjouir les musicophiles et amateurs de plages. Malgré une conjoncture socio politico-économique délicate, l’un des rendez-vous culturels les plus pointus de l’été veut écrire un nouveau chapitre de sa longue histoire, mais sous l’impulsion de nouveaux organisateurs : Live Promo et la RTVC. Rendez-vous le 4 aout prochain pour des moments conviviaux sur fond musical, sur le sable blanc de la plage publique, à Carriès.

C’est une litote de considérer que le Festival Bikini Ayiti Mizik Fest est devenu l’un des rendez-vous marquants de l’été haïtien. Emmenée par ses tonitruants organisateurs, l’édition de cette année mise sur la nouveauté et va se distinguer avec de nouvelles têtes d’affiche, des artistes en vue comme des talents prometteurs à déguster dans un cadre parfaitement dimensionné.

À un mois de l’évènement, les organisateurs font le pari d’ajouter du sens au divertissement. Comme d’habitude, des mastodontes de la musique haïtienne et des découvertes vont se succéder sur scène. Et les Djs pour un mélange de genres musicaux entremêlant exposition de produits artisanaux qui lui confère une atmosphère unique. Cette année, Djakout 1, T Vice, Kreyol la, Vayb, Enposib, Harmonik, Kai et Maestro pour les plus connus, seront de la partie.

Programmer le meilleur de la scène haïtienne et éviter que le 9e festival tourne à la catastrophe, tel est le désir de la nouvelle équipe organisatrice. Conscient que les éditions précédentes manquaient cruellement d’organisation, le PDG de Live Promo, Philippe Jasmin a tenu, le vendredi 5 juillet dernier à ENTRE NOUS RESTAURANT, une réunion d’information avec quelques influenceurs et journalistes culturels ayant couvert les huit dernières éditions. Le nouveau directeur artistique du festival n’a pas hésité à demander aux parti­ci­pants, un retour d’expérience. Une telle démarche visait à détecter et analyser les anomalies, les écarts des dernières réalisations du Festival Bikini Mizik fest, qu’il soit positif ou négatif, en recherchant les causes et les enchaînements et en retirant des enseignements afin de mieux planifier la prochaine programmation d’une si importante manifestation culturelle.

Pas bête, l’organisation a même pensé à une tribune pour soulager les jambes des valeureux journalistes, cameramen et photographes. Mais l’accréditation sera obligatoire pour avoir accès sur le stand. La presse a longtemps rongé son frein, ce changement modifiera la façon de travailler des journalistes. Ils obtiendront le sésame pour couvrir le festival et certains d’entre eux pourront mieux accéder aux stars.

En parlant de stars, le nouveau comité organisateur promet le meilleur accueil aux artistes. En plus d’une scène pour le spectacle en plein air, une loge adéquate devra être prévue pour les musiciens car c’est un élément important de la réussite du festival. Live promo prendra en compte aussi le rider des groupes invités. Le rider est un terme anglophone qui définit la liste des demandes des artistes dans leur loge.

Miché de Payen

PARTAGER SUR:

Leave a Reply