Haiti -Youssoupha : des jeunes de cités indignés par le prix des billets

PARTAGER SUR:

Ce vendredi 5 juillet, Youssoupha donne un concert (non unique) au Parc Historique de la Canne à sucre à Tabarre, à l’occasion des 5 ans de AyiboPost. Pour promouvoir l’événement via les réseaux sociaux, les responsables de ce média en ligne avaient publié le 15 mai 2019, une vidéo dans laquelle le rappeur Youssoupha avait annoncé qu’il donnerait son premier concert en Ayiti. Un concert auquel les jeunes ne s’attendaient pas. Dès que les internautes ont vu la vidéo, ils avaient d’abord sauté de joie à l’idée de pouvoir applaudir ici dans leur pays leur idole. Mais le prix du ticket en a ensuite fait réagir plus d’un. Il faudra en effet débourser entre 20 et 30 dollars us pour applaudir la star. Entre indignation, dérision et bonnes blagues, fans ou « haters » ont rebondi sur ce tarif qu’ils jugent plus qu’excessif. Ces montants exorbitants ne font évidemment pas l’unanimité.

Pour son 5e anniversaire, le journal en ligne AyiboPost a rallié une star internationale à sa cause, il s’agit de Youssoupha, le prisme parolier. Le poids de ce rappeur français d’origine congolaise, est sans aucun doute une forme de publicité et de marketing. Les dirigeants de l’agence en ligne, n’avaient pas tardé à lever le mystère entourant les tarifs des billets qui ont été mis en vente à partir du 6 juin 2019.

Le prix des places jugé prohibitif par la jeunesse haïtienne

20 $US en catégorie « étudiant », 30 $US en catégorie 2 et 85,27 $US en catégorie VIP. Des tarifs qui semblent plus que jamais en total décalage avec la situation économique actuelle. Le prix des places fait actuellement déprimer les jeunes qui ne sont pas étudiants ainsi que ceux qui sont au chômage. Pire encore, pour une rencontre avec le rappeur à Mariott Hôtel, il a fallu débourser 20 $US. Un tarif qui en fait criser plus d’un. Ces prix hallucinants ne font pas du tout plaisir aux fans de Youssoupha. C’est la consternation qui primait jeudi quand l’équipe de Mélomag a trimballé son micro pour recueillir les impressions des jeunes du ghetto qui prennent le « Lyriciste Bantou » pour modèle. Pour eux, c’est triste de ne pas pouvoir aller applaudir celui qui a connu aussi le quotidien des ados des quartiers sensibles et en parle dans sa musique.

«Ils sont sérieux ? AyiboPost a fixé le prix des places à 30 dollars us ???? C’est abusé je trouve… Et clairement impossible d’y aller » s’est interrogé un fan de Youssoupha qui avait le rappeur en fond d’écran de mobile.

« J’aurais aimé voir Youssoupha mon rappeur français préféré en concert. Pour le fun, genre. Mais vu les prix, j’ai arrêté de rire. Et ça sera sans moi ! », s’est attristé Maxau, un jeune de Delmas 2.

« Comment les prix des billets peuvent-ils être si élevés? J’essaye d’obtenir un prêt. Ma seule chance de voir Youssoupha et le prix est scandaleux. Écoeuré», se désole un jeune de Solino.

La presse culturelle peste aussi contre AyiboPost

Décidément, le concert de Youssoupha qui se tient vendredi à Tabarre n’en finit pas de faire parler de lui. Le microcosme médiatique s’indigne de la décision d’AyiboPost d’accréditer un petit clan de journalistes. Le parti n’en est pas à son coup d’essai et la manœuvre fait grincer des dents du côté de la presse culturelle qui nous a aussi fait connaître son mécontentement face à l’organisation du concert de Youssoupha. « C’est dommage que je ne puisse pas aller couvrir cet événement et voir jouer un rappeur dont je diffuse les chansons dans mon émission radio », s’est indigné Zreck Norélia animateur chez Storm Fm.

D’abord, l’arrivée de l’artiste mardi a été critiquée par une frange de la presse. « Au moins une demi-douzaine de journalistes étaient invités à aller couvrir l’arrivée du rappeur à l’aéroport. Ils avaient tenu ça secret alors que ça aurait dû être ouvert à la presse audiovisuelle, écrite et photographique) », a ironisé Richard Alexandre, reporter de plusieurs médias en ligne mécontent de ce hic.

Miché de Payen

PARTAGER SUR:

Leave a Reply