Fatima Altieri parviendra-t-elle à conquérir l’international avec son manager-fiancé ?

PARTAGER SUR:

Auteure de « Enspirasyon », album sorti en mai dernier composé de douze titres. C’est à Fubar que la chanteuse de 25 ans a ébaudi le public dans le cadre du lancement de cet opus tant attendu, vu l’opération « lock » qui avait paralysé la capitale haïtienne et ses environs quelques jours plus tôt. L’artiste n’a pas vraiment été à l’affiche ces derniers jours non plus. Appréciations et critiques ont fait la une des réseaux sociaux dans l’intervalle ayant suivi l’accouchement de l’album. Tout comme d’autres artistes, Fatima arrivera-t-elle à s’imposer sur la scène internationale ? Son manager fiancé, « Nèg Vanyan » pourra-t-il immortaliser sa fiancée en vue de faire d’elle l’icône que tout le monde devra connaître? Cette relation particulière qu’il entretien avec elle, est-elle centrale dans la construction de l’image mythique qu’il est en train de peauffiner ?

Fatima n’a pas mis de temps à être populaire, de par ses collaborations avec d’autres artistes de renom comme T-Djo, le hit maker autoproclamé Trouble Boy…la voix de « Destiné » a conquis en un rien de temps le cœur du public. Après plusieurs teasers publiés sur les réseaux sociaux notamment Instagram, l’impatience des fans avait atteint son paroxysme. L’avènement de son album a été comme une délivrance pour ses inconditionnels.

Avec douze titres qui font la joie des admirateurs d’une part assoiffés d’adorer leur idole, d’autre part, des fans beaucoup plus sévères trouvent que l’album fait montre d’une certaine monotonie. Personnalités publiques ont toutes elles aussi témoigné de ce problème qui pourrait avoir de sérieux désavantages pour l’équipe de Fatiful. À Fatima, ce n’est pas le vocal qui manque mais un peu plus d’inspiration, d’imaginations et de poésie. D’ailleurs, on est tous témoins de ses exploits et on est nombreux à dire qu’elle est l’une des  plus belles voix de sa génération. Au-delà des critiques portées à son encontre, on ne saurait dire même par mégarde que la majorité de ses followers n’apprécient pas le travail accompli.

Edward Jean-Barre, le coup de cœur de Fatima l’épaule aussi dans le management. Dans les différentes interviews accordées aux médias dans son paysage inspiré, elle n’a pas manqué de faire l’éloge du travail sans réserve réalisé par son fiancé depuis 8 mois. Il n’est pas rare de  voir, le nombre de stars qui se laissent manager  par leurs partenaires. Beaucoup en témoignent.

Mais on connaît Edward comme l’un des piliers de la photographie haïtienne qui travaille au jour le jour avec des particuliers. De plus, ce sont ses services qui valorisent un peu plus l’auteure de « Pou Bondye », morceau classé en douzième position.

On n’a pas souvent vu Fatima en concert et même après la sortie de son disque si ce n’est que quelques passionnés qui la taguent sur IG et qu’elle reposte à son tour, on n’aurait pas grand-chose à dire d’elle. Sur les réseaux sociaux, comme on peut lire, des internautes font la même remarque, ses collaborations ont plus d’effet sur le public particulièrement « Nou Paka Ansanm ». Dernièrement arrivée à Cap-Haïtien, où elle a été poursuivre la vente signature de son écrin, invitée par une école, on l’a vue interpréter cette même chanson que l’on pourrait qualifier de « hymne à Fatima ».

On est conscients de la manière dont sont soignées les photographies de l’ex présentatrice télé , partout où elle va bien, elle a son amoureux manager photographe à ses trousses créant des souvenirs pour elle. Mais a-t-elle besoin de cela seulement ? Ça n’est qu’un détail par rapport au lourd fardeau pesé sur leurs épaules à tous les deux. Fatima ne devrait-elle pas faire choix d’une autre personne pouvant travailler en accord avec Edward  pour plus de promotions, de sérieux et d’exigences… bon nombre de chanteurs souhaitent être menés par un membre de la famille au lieu d’un inconnu, comme ça ils n’accuseront aucun déficit. Tout leur reviendra de droit. C’est une chanteuse avec un avenir prometteur mais on se demande si son manager peut l’aider à conquérir la scène internationale.

En attendant, un nouveau plan d’action de toute son équipe, en attendant une large promotion, on reste dans l’inquiétude constante du futur de Fatima Genise Altieri Durand.


Carlile Perrin (La Première Dame)

PARTAGER SUR:

Leave a Reply