Jean Jean Roosevelt s’attaque aux violeurs avec sa chanson « Mare bourik la »

PARTAGER SUR:

Jean Jean Roosevelt est ce que l’on appelle un artiste à part entière. Connu dans le monde, le chanteur n’hésite pas à se servir de sa célébrité pour soutenir les causes qui lui sont chères. Parmi celles qui l’animent depuis toujours, figure la cause féminine.

Cela ne surprendra personne avec un titre pareil. Car on connaissait l’engagement du célèbre chanteur haïtien Jean Jean Roosevelt en faveur de la cause féminine sur ses différents albums. Après « Donnez le monde aux femmes », « Gade lèw », «Petite sœur », « Jou fanm kanpe », « Gizèl » sur l’album Victorious de Rutshelle Guillaume et « Elles sont toujours là » interprétée par kasoumee, Jean Jean Roosevelt a une nouvelle fois signifié son engagement en faveur des droits des femmes mais aussi contre les agressions sexuelles et de viols en sortant une nouvelle chanson intitulée « Mare bourik la », qui s’imprègne des rythmes Afro-Konpa et dancehall et qui se double de deux objectifs : sensibiliser au viol et offrir aux femmes la possibilité de libérer leur parole face aux agressions masculines.

Avec son franc-parler et la liberté qu’il a toujours porté en étendard, le lauréat du concours de chanson des 7e Jeux de la Francophonie (2013), s’attaque aux violeurs dans « Mare bourik la », une perle musicale qui glace le sang et qui met en évidence une réalité dure à admettre. Une sensibilisation pertinente qui nous rappelle qu’encore aujourd’hui, le viol est malheureusement une réalité pour de nombreuses femmes dans la capitale haïtienne et aussi pour celles qui vivent dans les coins les plus perdus du pays.

Miché de Payen

PARTAGER SUR:

Leave a Reply