L’ARTISTE HAITIANO-CANADIEN WESLI REMPORTE LE JUNO AWARD POUR L’ALBUM DE MUSIQUE DU MONDE 2019 DE L’ANNÉE

PARTAGER SUR:

L’artiste haitiano-canadien Wesli a remporté le prix Juno 2019 (prix de la meilleure musique au Canada) dans la catégorie Album de musique du monde de l’année, pour son impressionnant album de 21 chansons, Rapadou Kreyol. Le point focal de l’album maintient la musique et l’instrumentation traditionnelles haïtiennes bien vivantes.

«J’ai deux cœurs», a déclaré Wesli. «L’un est en Haïti et l’autre ici au Canada, ma deuxième patrie choisie. Chaque fois que je fais un nouveau projet, je dois l’aborder de deux manières: une spécifiquement dédiée à Haïti, à nos racines et à notre culture, et une autre dédiée à la société d’accueil dans laquelle je vis et que je remercie. “

Après avoir reçu le prix, Wesli était ravi et a déclaré: «Je ne pensais vraiment pas gagner, car tous les membres de la catégorie [avec lesquels il avait travaillé auparavant au fil des ans, comme Boogat et l’artiste cubain Telmary] le sont tous. C’est génial, mais je suis si reconnaissant de pouvoir représenter les artistes haïtiens de cette manière. Il avait déjà été nommé une fois, en 2007, en tant que producteur de l’album pour Senaya, son groupe à l’époque, mais c’est sa première victoire. pour sa propre musique.

Nommée en rapadou, la savoureuse canne à sucre fermentée enveloppée de bambou est souvent ajoutée au café: «Cet album est conçu pour faire revivre nos beaux rythmes comme Petro, Congo, Rada, Nago, Rara, les rythmes troubadour et vaudou et notre musique en langue yoruba. Les médias traditionnels ne soutiennent presque pas ces styles pour les maintenir en vie dans la société commerciale dans laquelle nous vivons », note Wesli. «La musique haïtienne est la Bible africaine des Caraïbes. Nos percussionnistes traditionnels connaissent toutes les anciennes méthodes et les conservent. Nous ne pouvons pas nous permettre de les perdre maintenant. J’ai décidé de faire cet album de roots revival pour nous rappeler qui nous sommes, d’où nous venons et ce qui nous unit. “

Entièrement chanté à Kreyol, le Rapadou Kreyol présente son propre respect des rituels haïtiens de Lakou Dahomé et de Lakou Congo, fusionnant rythmes rythmiques, éclatements de cuivres et éléments électroniques précis.

Chacune des pistes est un genre haïtien différent, comme Congo et Daomé pour représenter la joie, Nago et Djouba pour représenter la contemplation et la tristesse. Chaque rythme de racines haïtiennes reflète différentes situations et nécessite différents tambours et instruments. Wesli ajoute: «Une chose unique que nous faisons dans tous ces genres est la danse! Nous dansons sur tout en Haïti. “

Miché de Payen

PARTAGER SUR: