Kevin Pierre se livre sur son premier recueil de poèmes pour les lecteurs de Mélomag.

PARTAGER SUR:

Mélomag : Kevin Pierre bonjour! C’est un plaisir de vous rencontrer pour parler de votre nouveau recueil de poèmes intitulé « Mak pye solèy », paru en 2019 aux éditions Couleur d’encre. Vous achevez votre premier ouvrage et vous vous apprêtez à effectuer  vos premières dédicaces auprès d’un public de lecteurs. Depuis quand avez-vous commencé à écrire ? Aussi, pouvez-vous nous en dire plus sur les liens que vous entretenez avec cette passion et ce qu’elle vous apporte personnellement ?

Kevin Pierre : Je me souviens d’une époque où je ne savais pas que la littérature, la pensée, l’art, ou la culture dans toute sa magnificence, étaient synonymes de liberté, de créativité et de combativité. C’était une époque où la curiosité intellectuelle était quelque chose de bienfaisant pour l’évolution de notre société.

J’étais en 3ème, c’est là où j’ai commencé à écrire. De nos jours, derrière la curiosité, se cachent souvent des intentions malsaines. Un monde où seuls l’argent et le pouvoir comptent. Un monde où la parole de la starlette est vénérée, et celle du philosophe raillée.

Mélomag : « Mak pye solèy la » est un ouvrage regroupant l’ensemble de vos poèmes. Vous abordez bien des thématiques, rattachées à la mort, au « guédé », au vodou,  à l’environnement, au sexe…Pouvez-vous présenter, avec plus de précisions, votre livre à l’attention des lecteurs souhaitant vous découvrir ?

C’est une création lyrique. Ma poésie engagée est faite de fièvre, de sang et de colère. Ce sont des mots qui se dressent contre des maux. Je me sers de mon indignation et de mon excès de conscience pour mettre en image lettrée les dérives de cette société.

Combien de temps avez – vous mis pour écrire ce recueil ?

Kevin Pierre Auguste : Environ un an.

Avez-vous déjà remarqué une certaine évolution dans votre écriture depuis vos débuts ?

Kevin Pierre Auguste : Oui justement, cette une création à travers laquelle je me “poésitionne”. C’est un néologisme que j’ai inventé pour expliquer ma prise de positions par rapport à la poésie sur la vie quotidienne.

Mélomag : Nous vous remercions chaleureusement Kevin. Pour clore cet échange, nous vous laissons le mot de la fin.

Kevin Pierre Auguste : Nous devons lire pour être libres et heureux!  Li Pou Nou Lib-Ere.

Kevin Pierre Auguste sera en dédicace le jeudi 4 avril 2019, de 15 à 18 h 30, au Kokoye Bar and Grill Restaurant, à Delmas 31. Cet ouvrage, fruit de douze mois d’efforts, regroupe environ 90 textes poétiques publiés dans sa langue maternelle. Les illustrations ont été réalisées par Catherine Ursin, artiste peintre française.  La préface elle, est de Michel Joseph, journaliste chez Radio Télé Caraïbes.

Kevin Pierre Auguste vous donne rendez-vous à l’édition 2019 de “Livres en folie”, l’occasion pour le jeune écrivain d’exposer et de faire découvrir son premier spicilège de poèmes.

Miché de Payen

PARTAGER SUR:

Leave a Reply